Les postes de conduite

Depuis quelques années, les postes de conduite ont progressé en terme d'ergonomie, cela concerne l'ensemble du poste (le siège, le tableau de bord, le volant... etc...)


Un poste de conduite de R312

Un poste de conduite de GX327



Au fil des années, le diamètre des volants a diminué : terminé les très grands volants ! Le volant est réglable en hauteur, en profondeur et en inclinaison.


Un volant sur un Iveco Crossway LE




L'emplacement des boutons de commande est primordial. les boutons utilisés couramment (comme les boutons de porte) sont mis a portée de main des conducteurs.

Les commandes sur un poste de Citaro C2




Les véhicules de transport en commun possèdent des sièges à suspension pneumatique pour les conducteurs, ceux-ci possèdent plusieurs réglages, comme par exemple : le réglage automatique de la hauteur.


Le siège conducteur d'un Heuliez GX137.




Le portillon permet l’accès au poste de conduite. La caisse peut y être également installée. Il peut être équipé d'une vitre escamotable pour la protection du conducteur.




Les bus sont équipés de boîtes automatiques, ils possèdent donc deux pédales (frein et accélérateur). Les cars quant à eux peuvent être en boîte automatique ou manuelle (embrayage, frein et accélérateur)




À l’extérieur, les véhicules de transport en commun possèdent de grands rétroviseurs permettant de réduire les angles morts et de mieux voir sur les côtés du véhicule. Un antéviseur permet de voir l'avant du véhicule.
A l’intérieur, un rétroviseur peut être installé pour mieux voir l’intérieur du véhicule ainsi que les portes.


Un rétroviseur d'Iveco Crossway (version pop).





Sources